Mon guide pour explorer les îles de l’océan Indien

596

Depuis de nombreuses années je rêve de voir l’océan Indien… il se trouve que mon chéri et moi avons transformé ce rêve en projet de voyage pour 2019 ! Pour le réaliser, nous avons passé, et passons encore beaucoup de temps à planifier les trajets et à définir notre itinéraire. Mais parce que nous ne pourrons pas partir plus de deux semaines, il nous a fallu réunir les principales îles de l’océan Indien pour optimiser les déplacements. Voyons ensemble celles que j’ai identifiées. Si vous avez d’autres suggestions, je suis ouverte à vos propositions ! Il nous reste un peu de temps pour organiser ce périple sauvage et pour revoir notre carte de l’océan Indien !

 

#1 L’archipel des Seychelles

Très prisé des couples qui y séjournent pour leur lune de miel, l’archipel des Seychelles fait définitivement partie des îles de l’océan Indien que nous souhaitons visiter ! Constitué de 115 îles, la République des Seychelles regorge de merveilles, telles que ses plages, réputées dans le monde pour offrir un cadre paradisiaque, ou encore ses lagons parmi les mieux préservés du monde, fait assez rare pour être souligné ! Il paraît que la gastronomie y est très riche, qu’il y a de la faune exotique et tropicale à profusion et que les parcs naturels, comme celui de Bird Island, abritent des espèces d’oiseaux rarissimes. Nous prévoyons entre autres de nous rendre sur les îles Mahé, Praslin, Sainte-Anne, Silhouette… : en somme, les îles intérieures de l’archipel des Seychelles.

 

#2 Les Maldives

Célèbre pour ses plages idylliques et les panoramas époustouflants qu’elle offre, la République des Maldives est composée de 26 atolls et 1 192 îlots dont seuls 202 sont habités. Un couple d’amis y a passé une semaine de vacances et en voici leur résumé, non exhaustif : des lagons magnifiques, des myriades de poissons aux couleurs les plus bigarrées les unes que les autres, des eaux transparentes, ni trop chaudes ni trop froides, des bandes de sable fin à perte de vue… de quoi donner plus qu’envie de fouler les plages de ce pays tropical ! Le hic : le tourisme de masse. Les plus grands promoteurs immobiliers du monde entier y ont installé des resorts tantôt touristiques, tantôt luxueux, qui viennent en gâcher l’environnement vierge et sauvage originel. Cependant, nos amis nous ont rapporté que les Maldives font malgré tout partie des îles de l’océan Indien que nous allons visiter car nous sommes très curieux de nous faire notre propre avis !

 

#3 Madagascar

Nichée au coeur de l’océan Indien, l’île de Madagascar représente la quatrième plus grande île du monde. Connue pour héberger une importante quantité de lémuriens et de caméléons, l’île de Madagascar a intégré notre sélection des principales îles de l’océan Indien que nous allons explorer pour sa richesse animale et pour la flore à profusion qu’elle a à offrir. Très doués pour l’artisanat, les Malgaches sont apparemment très accueillants et bienveillants, malgré la pauvreté et la délinquance qui règnent malheureusement dans tout le pays. Si nous avons décidé de l’inclure dans notre liste, nous restons malgré tout très prudents quant à ce périple qui nous attend !

 

#4 L’île de la Réunion

Encore une destination de l’océan Indien assaillie par les couples fraîchement mariés : l’île de la Réunion. La Réunion, qui fait définitivement partie des principales îles de l’océan Indien, est notamment célèbre pour son volcan actif, le Piton de la Fournaise. Île française, la Réunion est davantage réservée aux casse-cous qui souhaitent pratiquer des activités sportives à sensations fortes, comme le parapente, le canyoning, l’escalade et bien d’autres, du fait que l’île offre à la fois des plages sublimes comme des chaînes de montagne incroyables. Les paysages y sont donc uniques en leur genre : entre neige et plages de sable blanc, les touristes doivent faire des choix cornéliens !

 

Voici dont la liste des quatre îles de l’océan Indien que nous comptons fouler d’ici quelques mois… n’hésitez pas à me faire part de vos expériences et à compléter notre carte de l’océan Indien, qu’elles soient positives ou négatives, afin que l’on puisse ajuster notre projet de voyage !