Location saisonnière : comment louer son logement rapidement

449

Quel genre de plateforme choisir pour l’annonce ?

Pour réussir à louer votre logement rapidement dans le cadre d’une location saisonnière, le choix de la plateforme de publication est essentiel.

En effet, toute personne à la recherche de bien mis en location a généralement comme premier reflex de rechercher sur internet. Le potentiel locataire affine au mieux sa recherche en fonction du type de bien et de la zone géographique dans laquelle il souhaite effectuer sa location saisonnière.

La notoriété du site est donc très importante pour offrir davantage de visibilité à votre annonce. Par exemple, la location saisonnière corse connait un vrai succès, étant donné que c’est l’une des régions les plus touristiques de France. Poster votre annonce sur un site de référence augmente véritablement vos chances de trouver très vite un locataire.

 

Quels éléments importants à mettre en avant dans votre annonce ?

Même lorsque vous avez trouvé la bonne plateforme qui vous permettra de louer votre logement rapidement, la qualité du contenu de votre annonce reste déterminante. La location saisonnière est un secteur très concurrentiel. Le moindre détail qui puisse vous démarquer des autres et mettre en avant votre bien est important. Pour cela, la précision est de mise.

Les informations génériques telles que le type de bien (maison, villa, appartement…), le nombre de pièces, la superficie, la présence de terrasse, de piscine ou de jardin définiront d’entrée le cadre de la location.

Ce qui fera toute la différence, ce sont les précisions qu’apportera votre annonce sur les équipements intégrés ainsi que les commodités disponibles. Cela se fait bien entendu en considération du fait que la location saisonnière porte forcément sur un bien meublé.

La présence d’une plage ou une belle vue sur la ville peut accroître les chances de louer rapidement votre logement. N’oubliez surtout pas de préciser la saison de mise à disposition du bien ainsi que le tarif. Pour ce type de location, le tarif est généralement proposé à la semaine.

Négliger de préciser des informations telles que les heures d’arrivée et de départ ou encore les conditions d’annulation pourrait être source de litiges. C’est pourquoi il reste tout aussi important voire plus de les préciser très clairement.

 

Dans quelle région réussir une location saisonnière ?

Si vous vous lancez dans la location saisonnière pour la première fois, la localisation de votre bien est déterminante pour réussir à louer votre logement rapidement.

En effet, tout repose sur la définition même de « saisonnière » qui est considérée par la loi comme une location dont la durée maximale ne peut excéder 90 jours. Ce qui correspond à une saison.

C’est la raison pour laquelle la location saisonnière est assimilée à une location touristique ou meublé de tourisme. Vous ne pouvez réussir à louer votre logement rapidement que si celui-ci est situé dans une zone touristique comme Paris, la Côte d’Azur ou la Corse par exemple. C’est d’ailleurs le choix de la zone géographique qui déterminera la plateforme à choisir pour la publication de votre annonce de mise en location.

 

Quel type de bien mettre en location saisonnière ?

Les modalités d’une location saisonnière varient selon que celle-ci porte sur une résidence principale ou une résidence secondaire.

D’après la loi ALUR de 2014, votre résidence principale est considérée comme celle dans laquelle vous passez au minimum 8 mois dans l’année, exception faite des déplacements professionnels ou médicaux. En dessous du délai de 8 mois, la résidence est considérée comme secondaire.

La location saisonnière de résidence principale est soumise à des conditions de durée. Elle ne peut être mise en location pour plus de 120 jours dans l’année. La loi n’exige cependant pas que ces 120 jours soient consécutifs. En d’autres termes, ils peuvent être répartis sur toute l’année en plusieurs saisons et chaque saison ne doit pas accéder les 90 jours exigés par la loi.

En ce qui concerne la location de résidence secondaire, vous pouvez la louer autant que voulu tout au long de l’année à la seule condition que chaque saison de mise en location n’excède pas 90 jours.