Ma sélection de gîtes de France en Corse !

812

C’est décidé, vous avez choisi la Corse comme destination de vacances cet été et vous avez songé à la possibilité de séjourner dans une maison d’hôtes !

Grand bien vous en fasse, celles-ci offrent généralement le calme et le repos nécessaires tout en vous plongeant dans de véritables petits coins de paradis. Je suis moi-même allée en Corse l’été passé, je vais vous raconter mon itinéraire pour vous donner des idées.

 

La qualité du label gîte de France

Logo du Label Gîtes de France

En bonne « madame tout le monde » que je suis, j’ai commencé par me dire, « et pourquoi pas opter pour un séjour avec Gîtes de France Corse » l’idéal étant selon moi de rester environ trois jours dans chaque lieu.

Une fois définie la partie de l’Ile de Beauté que je souhaitais découvrir (ne tentez pas de faire toute l’île en une seule fois), j’avais à choisir un niveau de confort, et cette fois, je voulais un peu me faire plaisir pour ce séjour. Chez « Gîtes de France » il existe un barème pour le confort en maison d’hôte, donc je m’étais basée sur la catégorie « trois épis », soit chambres de grand confort. Mais j’avais aussi envie de profiter et de goûter au service de la table d’hôte quand il était proposé : saviez-vous qu’une maison d’hôte sur quatre offre la possibilité de dîner sur réservation ?

Un petit plus à ne pas négliger quand on veut varier les plaisirs.

 

Mes recommandations pour séjourner lors de votre voyage en Corse

Photo d’un village Corse

Faisons donc ensemble ce petit tour d’horizon de quelques super adresses en Corse-du-Sud où j’ai pu trouver un accueil chaleureux et authentique, mais aussi grâce aux particularités de chacun, vivre une expérience des plus contrastées. Attention, comme je suis partie à la saison chaude, j’ai privilégié des lieux un peu en montagne car j’ai besoin d’avoir de l’air.

Et comme en Corse, on n’est jamais trop loin de la mer, si j’avais envie d’aller prendre un petit bain, il y avait toujours une plage sur le parcours… mais j’ai aussi découvert de jolis sites de baignade en rivière où j’étais toujours presque seule. En partant du sud de l’île, j’avais choisi de faire ma première halte dans un lieu d’où il serait aisé de découvrir la pointe sud de l’île et Bonifacio.

C’est à l’Uspitaghju de l’Ospedale que j’ai trouvé la maison accueillante de Nadine qui m’a réservé un accueil des plus sympathiques et qui m’a surtout donné des conseil pertinents pour aller marcher dans le massif de Bavella. J’avais choisi de me diriger ensuite vers Levie chez Jean-Yves et Dominique Morgon où l’on m’a  proposé de déguster une charcuterie faite maison avec en complément une générosité et une bonne humeur qui font m’ont vraiment touchée.

Sur le versant opposé, nouvelle étape à Serra di Scopamene dans la très chaleureuse maison de Catherine et Francine, la Casa Sarinca avec leur mémorable petit-déjeuner pris sur la terrasse d’où l’on a une vue magnifique sur les montagnes à couper le souffle.

Dominant le Golfe d’Ajaccio, au village de Cotti Chiavari, je ne me suis pas lassée de la compagnie de Catherine Aliotti à « A casa di Lillina ». Elle saura vous parler avec tellement d’amour de son île, de ses traditions et de sa musique.

Pour finir, en remontant jusqu’au village de Soccia, vous pourrez vous faire dorloter chez Brigitte Loys dont la maison jouit d’une situation dominante dans ce village pittoresque aux portes des sentiers de haute montagne d’où j’ai pu monter au si merveilleux lac de Creno. Après cela, ma passion pour la nature et les jardins m’ont amenée à Vico, où je me suis installée pour les derniers jours dans la seule maison d’hôte en Corse labellisée «Ecogîte ».

Aux « Jardins de la Casa Murza« , comme son nom l’indique, c’est aussi un « Gîte au jardin ».

 

Vico, un Village du Sud de la Corse au charme fou

Le village de Vico est situé dans une région privilégiée de Corse-du-Sud, car relativement moins fréquentée que d’autres : vous aurez ainsi  un excellent choix d’activités et de loisirs alliant montagne, mer et rivière.

Dans la maison agréable et spacieuse située à l’écart du village et dans le joli jardin au milieu du maquis paysagé, j’ai trouvé un petit coin avec des transats et des hamacs à l’ombre des grands arbres où j’ai pu vraiment me ressourcer. Côté table d’hôtes, j’ai senti que j’avais besoin de fraîcheur et de simplicité : quel bonheur de pouvoir goûter aux assiettes végétariennes. Michel cuisine avec des produits choisis, biologiques et du jardin en saison : un vrai régal. J’ai pu aussi découvrir la démarche de préservation de l’environnement, en visitant avec Bernard le jardin en permaculture qu’il cultive avec passion.

Cela fait partie intégrante de leur mode de vie depuis plus de 12 années et prouve leur attachement à la notion d’accueil responsable.

Tous les hôtes que je vous invite à rencontrer dans ce petit tour de Corse-du-Sud auront vraiment à cœur, chacun à leur manière, de faire de votre visite un moment qui restera gravé, une parenthèse hors du temps sur cette île de Corse qui reste encore un monde à part.