Visiter Copenhague – Les quartiers et lieux à découvrir pour un weekend

868

Si j’avais déjà découvert les merveilles de la Suède quand j’ai eu l’occasion de visiter Stockholm en 3 jours au mois de mars, il me restait toujours l’envie de découvrir un autre pays nordique… le Danemark ! Donc, pour me faire plaisir, mon amoureux m’a offert un weekend à Copenhague ! Nous y avons passé quelques jours et j’en reviens conquise. Alors, que faire à Copenhague ? Que visiter à Copenhague ? Découvrez mes meilleurs souvenirs !

Je n’ai pas envie de vous faire un article en vous racontant notre weekend à Copenhague sous forme de « Jour 1 / Jour 2 / Jour 3 » donc je me permets de vous donner les informations sur la capitale du Danemark pêle-mêle en fonction de ce que j’ai apprécié le plus.

Lifestyle

Tout d’abord, il faut savoir que dans n’importe quel quartier à Copenhague, les rues sont vides à partir de 19h car la priorité est donnée à la vie familiale au Danemark. Les restaurants ferment tôt (par rapport à la France), les bars aussi, les boutiques descendent les rideaux à 18h… il faut donc profiter de son weekend à Copenhague pendant la journée.

La Petite Sirène de Copenhague

La Petite Sirène Copenhague – Noir et Blanc

Si j’ai été charmée par l’ambiance scandinave, les odeurs de cannelle, le mode de vie très « healthy » et le « hygge » qui caractérise la majeure partie des pays du Nord de l’Europe, j’ai été assez déçue par la statue de bronze légendaire qui fait partie des « incontournables » selon les livres de tourisme à Copenhague… la Petite Sirène. Un peu comme le Manneken Pis de Bruxelles (dont je vous parlerai prochainement), la statue est très petite et fait beaucoup parler d’elle, mais je cherche encore pourquoi il faut la voir quand on fait un weekend à Copenhague.

Voilà pour la déception de mon séjour au Danemark, je ne peux pas dire qu’il faille absolument penser à cette statue quand on se demande que faire à Copenhague pour un court voyage.

Le Quartier de Nyhavn

Quartier de Nyhavn – Copenhague

Passons au positif : selon moi, le plus beau quartier de Copenhague: Nyhavn. Ses façades colorées ont fait la réputation du port de la capitale du Danemark, tout comme les vieux bateaux à l’ossature en bois ou encore les anciennes tavernes, attractions du tourisme à Copenhague. Je n’ai bien évidemment pas pu m’empêcher de photographier Nyhavn sous tous ses angles !

Copenhague pour un Weekend ?

Pour votre weekend à Copenhague, je vous conseille de prendre le temps de faire une petite croisière sur les canaux, qui va vous apporter de nombreuses informations sur l’Histoire de la capitale, son actualité et vous aurez l’occasion de faire le tour de la ville de façon originale.

Strøget, l’une des plus grandes rues commerçantes (et piétonnes) d’Europe, est un must-see : les boutiques se succèdent et pour les fans de mode et de design, c’est un véritable délice pour les yeux.

Enfin, pour votre weekend, je ne peux que vous conseiller de faire un tour à Vesterbro, ancien quartier « malfamé » et désormais devenu un emblème du « hygge » danois (mais aussi une victime de la gentrification). Vous y retrouverez notamment des petits cafés au design scandinave, des restaurants branchés et des boutiques en tous genres, parmi des bâtiments à l’architecture typiquement nordique.

Christiana : Le quartier « autogéré »

Nous n’avons pas eu le temps de faire le parc de Tivoli, à mon grand désespoir, mais de ce que d’autres touristes nous ont raconté, il est assez impressionnant. Nous avons cependant tenu à nous balader au sein d’un quartier de Copenhague à la réputation controversée : Christiania. En effet, il s’agit d’un quartier « autogéré » où s’est installée une « communauté libre » qui vend et consomme du cannabis en toute légalité, contrairement au reste du pays. Si la liberté est flagrante, nous n’y avons pas retrouvé de sentiment de communautarisme comme certains livres de tourisme de Copenhague pourraient le relater. Les photos ne sont pas acceptées (rejet du capitalisme et des technologies, je suppose) : l’idée est d’ouvrir les yeux sur le street art et de profiter d’un art de vivre spartiate où le confort arbore une nouvelle forme, plus sommaire mais ancré dans un esprit d’indépendance totale des dictats du reste de la ville. J’y ai beaucoup apprécié le « free state of mind » qui y règne.

Vous l’aurez compris : je reviens ravie de mon weekend à la capitale danoise, alors j’espère que cet article saura aider ceux qui se demandent ce qu’il faut visiter à Copenhague !